2ème série Marvel à faire son apparition sur la plateforme Disney + (après le très réussi WandaVision) , The Falcon and the winter soldier continue l’arc Captain America après les évènements de End Game. On retrouve Falcon, gardien du bouclier de Cap, qui décide de le remettre aux authorités car il n’est pas digne d’être porteur du symbole de Steve Rogers. Bucky Barnes de son côté, n’arrive pas à oublier tout le mal qu’il a pu faire en tant que soldat de l’hiver sous l’emprise d’Hydra..Ils vont devoir malgré eux refaire équipe avec l’émergence d’un groupuscule mené par la mystérieuse Kali mais aussi l’apparition d’un nouveau Captain America , John Walker.

Pour aborder le cas Falcon et Winter Soldier, c’est un peu comme se retrouver le cul entre deux chaises. D’un côté on a une vraie continuité de l’arc Captain America et de l’autre une bouillie scénaristique qui ne sait pas trop où il se situe. Pour les bons points, on a enfin le vrai potentiel de Falcon, qui de sidekick, prends vraiment de l’importance et devient vraiment un personnage principal dans l’univers du MCU. On saluera aussi le personnage de John Walker, qui est pour moi l’arc le plus interessant de la série. En tant que remplaçant de Captain, il découvre très vite le revers de la médaille. Un personnage imparfait mais interessant à suivre. L’autre atout de la série est la méchante : Karli .. Une jeune femme qui se retrouve en possession d’un pouvoir qui la pousse à mener une quête de justice même si ça inclut des decisions radicales. Très nuancée par son approche, on peut dire qu’on est plus face à une victime de la société qui prends des decisions discutables.

Mais la série n’est malheureusement pas à la hauteur de ce qu’il promet. Le problème à une surexposition de certains évènements qui durent en longueur. Le retour d’un méchant emblématique est bordélique et fait plus tourner en rond une histoire qui au final ne raconte pas grand chose. Le fait de vouloir mettre le contexte politique actuel dans l’intrigue est forcé, mal géré et là où un Winter Soldier proposait quelque chose qui se rapprochait plus d’un thriller à la Tom Clancy, Falcon fait plus office de propagande politique assez mal présenté.

Pourtant il y a des moments de brillance mais chaque séquence intéressante est par la suite entachée par une séquence lourdingue avec une morale douteuse. Cette polarité se retrouve aussi dans le personnage de Bucky. Tantôt interessant, tantôt plat, on passe d’une séquence émotionnelle à une autre avec un humour douteux malgré sa relation avec Falcon qui fonctionne assez bien par moment mais malheureusement pas tout le temps.

Au final, la série laisse perplexe car entre moments de brillance qui font qu’on a envie de continuer et d’autres qui donnent vraiment envie d’abandonner, on ne sait pas trop quoi en penser. Quand c’est bon c’est vraiment bien mais quand c’est mauvais ça touche vraiment le fond. En etat, Falcon and the winter Soldier fait office de déception alors que ça aurait été mieux de se concentrer à l’essentielle au lieu d’étudier d’autres pistes qui gonflent un récit qui aurait gagner à être plus concis.

5.5/10

[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]